Descriptive text

Blaeu's Hampshire 1645
Blaeu's map of Hampshire has descriptive text about the county on the reverse:-
  HANTSHIRE.

LA Comté de Wilton à pour voisine celle que les Saxon appelloyent autresfois Hanteschyr, à present vulgairement Hanshire, la partie mediterranée de laquelle a sans doubte appartenu à nos Flamans, la maritime aux Regnes, ancien peuple de Britannie. De l'Occident elle attouche Dorsett & Wilton, du Midy l'Ocean, de l'Orient Sussex & Surry, & du Septentrion Bercher. C'est une petite Province fertile en productions de la terre, agreable en quelques endroits pour l'espaisseur des forests, riche en delicieux pasturages, & heureuse pour les commodités maritimes, par ce qu'entrecoupée de reflux frequents elle est extremement propre au commerce. On croit qu'elle fut des premieres reduicte soubs la puissance des Romains, car nos histoire racontent que Vespasien la subjugua, & il y a des raisons assez probables pour le croire. Car Dion tesmoigne que Plautius & Vespasien, attaquans la Britannie soubs l'empire de Claude, partagerent leurs troupes en trois, de peur que tous leurs vaisseaux abordants en un mesme lieu ne fussent empeschéz d'approcher du rivage. Et Suetone nous apprend que Vespasien combattit trois fois avec l'ennemy en ceste expedition, & qu'il mit soubs de joug, l'Isle Vliaras, qui est vis à vis de ce terroir, & deux puissantes nations. Pour lesquelles victoires, & ses voyages de l'Ocean, Valerius Flaccus le publie plus heureux que Caesar, & luy parle en ce termes.

  O tu pelage cui major aperti
  Fama, Caledonius postquam tua carbasa vexit
  Oceanus, Phrygios prius indignatus Iulos.

C'est à dire:

  O toy qui t'es fait renommer
  Par toute la terre habitable
  Pour avoir mesuré la mer
  Aux autres guerriers redoubtable,
  Alors que tes puissants vaisseaux
  Se sont fait voye sur les eaux
  De l'Ocean Caledonique,
  Qui n'avoit voulu devant toy
  Ouvrir un chemin pacifique
  A Caesar qu'il remplit d'effroy.

Et Appollonius Collatius Navariensis a chanté de luy

  Ille quidem nuper faelici Marte Britannos Fuderat.

C'est à dire:

  Il avoit depuis peu par de combats heureux Surmonté des Anglois les efforts genereux.

Dion & Forcatule vous diront comme en ceste guerre, Tite delivra son pere Vespasian du milieu des Britanniens, qui le tenoyent estroitement assiegé, comme un serpent l'embrassa alors sans luy faire mal, ce qu'il prit pour un presage qu'il seroit Empereur. De moy je poursuivray mon entreprise, & ayant commencé par les limites d'Occident de ceste province, je parcourray premierement la contrée maritime, & les fleuves qui s'y respandent, puis ses parties interieures.

Proche les frontieres Occidentalles Aven coulle mollement dans son canal, & aussi tost qu'il commence à moüiller ce champ, il rencontre le gué de Cerdic, jadis Cerdicks-ford, puis aprés Cerdeford, maintenant Chardford, ainsi nommé de Cerdic Saxon, vaillant guerrier. Car ce Cerdic combattant en ce lieu contre les Britanniens les affoiblit si fort, que non seulement il estendit les limites de sa domination, mais aussi laissa à ses successeurs une guerre facile à achever. Ayant desja auparavant surmonté en ces mesmes quartiers par des grands efforts d'armes Natanleod puissant Roy des Britanniens, appellé de quelques autres Nazaleod, du nom duquel il y a en une petite region aboutissante à ce lieu, appellée Natanleod, ainsi que nous lisons és Annales des Anglois-Saxons, laquelle j'ay recerchée curieusement, mais je n'ay descouvert jusques à present, mesme le moindre vestige de ce nom, & ne puis deviner quel a esté ce Natanleod. Il est bien vray qu'en ce mesme temps Aurele Ambroise combattit avec divers succéz contre les Britanniens en ceste contrée; duquel les Annales des Anglois-Saxons ne font (sic) point mention, & j'ay remarqué que ceste nation trop passionée pour son honneur, ne publie que les battailles qui luy ont esté avantageuses, & voile du silence, celles qui ne luy ont pas esté favorables. De là ce fleuve coulle par Regnevood, ou Ringuvood, dans le registre d'Angleterre Rincewed, en latin Regnum, lequel nous croyons estre le bourg des Regnes dont Antonin fait mention, persuadéz par la description du chemin qui s'y accorde, par les reliques de son nom, & par la signification. Car Ringuood par une addition Saxone, semble signifier la forest des Regnes. La Centurie qui luy est voisine, nous fait juger qu'autresfois il estoit bien renommé, parce qu'elle en porte le nom maintenant. Il n'est celebre que pour son marché assez frequente, Aven sortant d'icy donne place dans son lict à Stour fleuve qui descend des Durotriges, & à l'endroit où il unissent leur course, est un petit marché bien hanté, appellé aujourd'huy d'une Eglise dediée à Christ, Christ-church, & jadis, à cause qu'il est situé entre deux fleuves, Zwinamburne, au mesme sens que les Interamna d'Italie. Autresfois il estoit fortifié d'un chasteau, & orné d'une ancienne Eglise de Prebendiers, bastie au siecle des Saxons, par Radulphe Flammard Evesque de Dunelme (qui y avoit esté Doien,) restaurée soubs le regne de Guillaume le Roux, enrichie de grands revenus par Richard de Ripariis, Comte de Devone, auquel le Roy Henri Premier avoit donné ce lieu à fief, & qui fut en grande estime jusques au temps du Roy Henri VIII, & dés ceste dernier heure, de tous les Monasteres de ce Royaume. Au dessoubs de ce marché Stour & Aven se jettent dans la mer par une mesme embouchure, Ptolemée l'appelle embouchure du fleuve Alaun & avec raison. Car je ne puis m'obliger à croire qu'Aven ait esté le propre nom de ce fleuve, veù que c'est un nom commun, & qu'en la langue Britannique tous les fleuves sont designez par ceste diction. Et j'estimerois qu'anciennement il estoit dict Alaun parce qu'és vilages prochains, on voit les reliques de ce nom, comme en Allinton, Allingham &c.

Au rivage Oriental de ce fleuve Guillaume le Normand ayant fait abbattre au long & au large les bourgs, les vilages, les Eglises, & chassé les miserables habitans, couvertit l'espace de trent mils plus ou mois en repaire de bestes sauvages, & forests que nous appellons Newforest, les Anglois en ce siecle-là le nommoyent Ytene. Guautier Mapée, non esloigné de cet áage-là, a dit de luy. 'Le Conquerant a osté à Dieu & aux hommes, leur terre, pour la donner aux bestes & aux es bats des chiens; il en a extirpé trente six Eglises matrices, & en a exterminé le peuple.' Il fit cecy ou pour rendre la accés de Normandie en Angleterre plus asseuré (car elle est vis à vis la Normandie) si, ayant presque achevé la guerre, la tempeste de menaçoit derechef; ou pour le plaisir de la chasse, on à dessein de tirer de l'argent de tous costés. Car, plus humain aux bestes qu'aux hommes, il ordonna une grosse amende pecuniaire, & d'autres supplices tres griefs, à quiconque chasseroit en ces lieux. Mais la vengeance divine ne manqua point de punir ceste action. Car Richard son second fils, & Guillaume le Roux Roy d'Angleterre, un sien autre fils, perirent en ceste forest; celuy-cy transpercé fortuitement d'une flesche, par Gautier Tirell, celuy-la empoisonné d'un air pestilentieux. Henri petit fils de Robert son aisné, poursuyvant obstinément une beste en ces bois, mourut, pendu aux branches des arbres, & ces issues tragiques nous apprennent que les enfans sont souvent chastiéz pour les pechéz de leurs parents: On cite communement des vers de I. Withe Evesque de Winthon, sur ce suject, lesquels, encor qu'ils attribuent faussement ce fait à Guillaume le Roux, toutesfois puis qu'ils agréent à plusieurs, je les allegueray icy;

  Templa adimit divis, fora civibus, arva colonis
  Rufus, & instituit Beaulensi in rure forestam;
  Rex cervum insequitur, Regem vindicta, Tirellus
  Non bene provisum transfixit acumine ferri.

C'est à dire:

  Le Roux a pris aux saincts eglises anciennes,
  Les villes aux bourgeois, l'avarice a fait siennes
  Les terres de Beaulieu, qu'il convertit en bois.
  Mais poursuivant un cerf la divine vengeance
  Poursuit ce criminel, & par inadvertance
  Tirell, d'un dard le perce, & le met aux abois.

Il appelle ce champ Beaulense, parce que le Roy edifia tout proche un petit Monastere dict Beaulieu à cause de sa belle situation, lequel a este celebre jusques à la memoire de nos peres. C'estoit un Asyle inviolable, & une retraicte asseurée pour les refugiéz, d'ou il n'estoit par licite de retirer les homicides les plus mechans, ou les criminels de leze Majesté, & les nostres tenoyent que le faire, c'estoit pecher. Desorte que nos ancestres establissant ces Asyles, ou temples de misericorde en divers endroits d'Angleterre, semblent s'estre proposéz Romule pour exemple, plutost que Moïse, qui avoit ordonné qu'on arrachast de l'autel & qu'on fist mourir celuy qui auroit commis un homicide à dessein, & n'avoit accordé ceste franchise qu'a ceux qui avoyent tué sans dessein.

Mais afin qu'un si grand espace de terre ne demeurast depourveu de deffence, & exposé aux ennemis, Henri VIII commença à le fortifier. En la petite langue, qui s'advance asséz loin, d'où on passe en peù de temps à Vliaris, il bastit le chasteau Hurst, qui menace la mer de tous costés. Plus vers l'Orient il edifia encor un autre Fort qu'ils appellent Calshot, au lieu de Caldshore pour commander sur le port de Southanton. Car icy les rivages faisants une longue retraicte, le port en devient plus beau, ayant vis à vis de soy l'Isle Vliaras. Ptolemée le nomme l'embouchure du fleuve Trisanton, comme je pense, au lieu de Traith Anton, c'est à dire reflux d'Anton. Ninnius ancien autheur luy donne presque le mesme nom quand il l'appelle l'embouchure de Trahannon. Le fleuve qui ce descharge dedans, dict aujourd'huy Test, au siecle precedent, comme on lit és vies des saincts, Testan; & jadis, Ant, ou Anton, a esté nommé Antport, Andover, & Hanton, ainsi que les bourgs voisins le tesmoignent. Et je suis bien esloigné de croire qu'il ait tiré son nom de Hammon Romain, qui fut tué en ce lieu: ce que toutesfois Manumethensis veut faire passer pour verité, & ce qu'un poëte qui a adjouté soy à cette fable, declare en ces vers,

   ... ... Ruit huc, illucque ruentem
  Occupat Arviragus, ejusque in margine ripae
  Amputat ense caput, nomen tenet inde perempti
  Hammonis Portus, longumque tenebit in aevum.

C'est à dire:

  Arvirague sur luy fond comme une tempeste,
  l'Arreste, le saisit, & luy tranche la teste
  Sur la rive d'Hammon fort celebre aujoud'huy,
  Et qui tiendra long temps le nom qu'il tient de luy.

Sur ce port il y a une petite ville dicte South-hanton, non loin de laquelle une autre de mesme nom fleurissoit jadis, vers l'Orient d'esté, appellée dans l'Itineraire d'Antonin CLAUSENTUM, ainsi que d'une part la distance de Regne, & de l'autre la distance de Vente le fait conjecturer: & comme Trisanton signifie reflux d'Anton, ainsi Clusentum est interpreté en Britannien le port d'Enton, car j'ay appris que parmi les Britanniens Claudh avoit le mesme sens que [ ] parmi les Grecs, c'est à dire, port basti de terre remuée, & personne ne doit doubter que ce lieu n'ait esté dict Hanton & Henton, veu qu'au livre du revenu d'Angleterre, redigé par Guillaume Premier, tout le champ est dict Hantsscyre, & ailleurs Henscyre, & le bourg de sa situation Australe Southanton. Il n'est pas facile de dire de qu'elle façon il estoit, il estoit situé en cet endroit, où est le champ dict à present de saincte Marthe, il semble avoir attouché le port, & occupé l'autre rive du fleuve, car un peù au dessus à l'opposite à Bittern, François Mils, homme vertueux qui à la sa maison, m'a monstré les debris, mazures, & fossés d'un ancien Chasteau, qui contient cinquantes pas de circuit, & qui est environné d'eau de trois costés, quand le reflux de la mer retourne. Les pieces de monnoye des Romains qu'on y rencontre foüissant la terre, prouvent tellement son ancienneté, que si ce n'estoit point le chasteau de Clausent, du moins c'estoit unedes fortifications que les Romains avoyent posées au rivages de l'Ocean à la partie meridionalle (comme dit Gildas) pour reprimer les brigandages des Saxons. Alors que les Danois ravageoyent & ruinoyent tout, l'ancien Hanton fut aussi abandonné à leurs pilleries l'an du Seigneur DCCCCLXXX, [ ] aux temps de ce Guillaume premier, pour parler selon le Style de son livre, le Roy avoit en ce bourg 80 homme en Domaine. Mais il n'y a pas deux cents ans, alors qu'Edoüard III Roy d'Angleterre, & Philippe de Valois disputoyent par les armes pour la souveraineté du Royaume de France, qu'il fut bruslé par les François, & de ces cendres sortit aussi tost une petite ville qu'on voit maintenant située entre deux fleuves, celebre pour la multiplicité & structure de ses edifices, les richesses des habitants, & le concours des marchands, entourée d'un double fossé, de fortes murailles, & de bouleverts, peu distants les uns des autres, & pour la conservation du port, Richard Second fit eslever un chasteau de pierre de taille. La reno~mée ne doit jamais taire l'action memorable que le puissant Canut Roy d'Angleterre & de Danie, fit en ce lieu, par laquelle il ferma la bouche à un flateur qui disoit que toutes choses se conformoient à la volonté des Rois. 'Il fit mettre son siege' (dit Huntingdon) 'sur le rivage de la mer lors qu'elle montoit. Et dir à cet element, tu es sous mon empire, & la terre sur laquelle je suis assis est mienne, & persone n'a impunement resisté à mon vouloir. Je te commande donc de ne point empieter sur ma terre, & de ne point moüillier les habits ny les membres de ton Seigneur. Mais un flot se lança incontinent sur ses pieds. Luy se retirant, dit que tous les mortels sachent, que la puissance des Rois est vaine & frivole, & que personne n'est digne de porter le titre de Roi, si non celuy à la volonté duquel, le Ciel, la terre, & la mer obeissent par des loix eternelles: & depuis jamais il ne porta la couronne.'

Test un des deux fleuve qui tiennent les costés de ceste ville, est à l'Occident, autresfois comme je conjecture, il s'appelloit Anton. Sortant de la forest Chute il va premierement à Andover, en Saxon Andeafaren, c'est à dire ...
[more is presumably on the next page, not on the reverse of the map.]


Blaeu's Hampshire 1645, contents
General index
Old Hampshire Mapped

Map HMCMS:FA1998.149
 ©  Martin and Jean Norgate: 2005
mailto button  email:- JandMN@norgate.freeserve.co.uk
button  Old Hampshire Gazetteer, Old Hampshire Mapped and other projects on CD

button  Geography Department, Portsmouth University